•  

    Une religieuse prend un taxi pour se rendre à Dunkerque et constate que le beau chauffeur n’arrête pas de la regarder.
    Elle lui demande pourquoi il la regarde si intensément.

    -  J’ai une question à vous poser, mais ne voudrais pas vous offenser, lui dit-il.

    dans le taxi...-  Mon fils, tu ne peux pas m’offenser. Quand tu auras mon âge et aura été une religieuse aussi longtemps que je l’ai été, tu auras vu et entendu à peu près tout. Je suis certaine que rien de ce que tu pourrais me dire ou me demander ne serait une offense.

    -  Et bien, j’ai toujours eu le fantasme qu’une religieuse me donne un baiser.

    -  Bon, nous allons voir ce que nous pouvons faire. Premièrement vous devez être célibataire et deuxièmement vous devez être catholique.

    -  Oui, je suis célibataire et je suis catholique ! lui répond le chauffeur très excité.

    -  Alors très bien tournez dans la prochaine contre-allée.

    Et la religieuse comble le fantasme du chauffeur avec un baiser à faire rougir une prostituée. Alors qu’ils reprennent leur route, le chauffeur commence à pleurer.

    -  Mon cher enfant, dit la religieuse, pourquoi pleurez-vous ?

    -  Pardonnez-moi pour avoir péché. Je dois confesser que j’ai menti; je suis marié et je suis juif.

    -  Ne vous en faites pas. Je m’appelle Alain et je vais au carnaval !

    dans le taxi...


    1 commentaire
  •      ... petites blagues pour démarrer la semaine dans la bonne humeur!

               Une, deux trois...

     

    * La maladie du boulanger

    Un avis est envoyé à toute la population masculine française :

    « L’épidémie qui sévit depuis de longues années sur notre beau territoire français, « la maladie du boulanger », va certainement être reconnue comme maladie professionnelle.

    Elle n’atteint que les individus de sexe masculin âgés de plus de 40 ans. En voici les symptômes:

    La brioche augmente et la baguette diminue. »

     

    * Mortalité

    Dans, l’autobus, un voyageur est en train de lire son journal un article sur la mortalité dans le monde.

    Il lève la tête et dit au type assis en face de lui :

    - Vous vous rendez-compte ? Chaque fois que je respire, un homme meurt !

    Et l’autre répond :

    - Vous devriez changer de dentifrice !

     

    * Les lignes de bus

    Il est une heure du matin. Sur une grande place parisienne où se croisent pas mal de lignes d’autobus, un type qui a visiblement bien arrosé sa soirée s’approche en titubant d’un employé de la R.A.T.P. en train de fermer sa guérite.

    - Excusez-moi de m’excuser…Bredouille t-il. Pourriez-vous me dire s’il y a encore des 84 ?

    - Non, monsieur, c’est terminé.

    - Et des 92 ?

    - Non plus.

    - Et des 32 ?

    - Non plus.

    - Des 174 peut-être ?

    - Non plus.

    - Alors… Qu’elle est la ligne qui marche encore ?

    - Aucune, monsieur. Il n’y a plus d’autobus avant cinq heures du matin.

    L’homme repart en zigzaguant, rejoint son copain, écroulé sur un banc, dans le même état que lui. Il lui dit :

    - Viens ! On peut traverser…

     

    Une, deux trois...


    3 commentaires
  •  

    C'est une dame, très, très BCBG, qui habite NEUILLY et se rend (en Porsche  Cayenne) chez son médecin, Avenue Foch... Elle rentre dans le cabinet  du médecin et s'écrie toute affolée :

    - Docteur, c'est affreux j'ai été piquée par une guêpe !

    - Allons Madame, calmez-vous, répond le médecin, ce n'est sans doute pas bien grave, si vous me disiez d'abord où vous avez été piquée au juste ?

    - Ah ça non, n'y comptez pas, c'est hors de question !

    - Mais enfin, je suis médecin, je ...

    - Non non et non ! ! ! c'est bien trop embarrassant... Vous soignez  la plupart de mes amies, et si l'une d'elles apprenait une chose pareille, je serais la risée de tous dans les dîners mondains.  C'est bien simple, je n'oserais même plus sortir de chez moi !

     - Mais enfin Madame, commence à s'énerver le toubib, je suis tenu par le secret professionnel, et comment voulez-vous  que je vous soigne si j'ignore où cette guêpe vous a piquée !

     - Docteur,vous me jurez que vous n'en parlerez à personne?

     - Vous avez ma parole, Madame !   

    Alors la dame s'approche de son médecin et, après avoir jeté un rapide coup d'oeil à droite et à gauche pour s'assurer qu'ils sont bien seuls dans la pièce, elle lui murmure tout  bas à l'oreille :

     - Chez Lidl !                Snobisme !


    3 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique